Renault ZE

La Renault ZE se différencie des autres voitures électriques car sa fabrication est non seulement axée sur le progrès de la batterie mais aussi par le fait qu’elle utilise toute une panoplie de technologies pour gérer au mieux d’autres facteurs favorisant l’autonomie du véhicule. Parmi ces facteurs, nous pouvons citer entre autres la climatisation et le chauffage qui sont responsables de beaucoup de dépenses énergétiques.

Renault ZERenault ZE

Chez la plupart des constructeurs, il semble désormais admis que la batterie ne peut être considérée comme étant le seul facteur à la base de la percée éventuelle de l’automobile électrique. D’autres composantes devront aussi être repensées de façon à élargir potentiellement l’autonomie du véhicule. C’est l’adoption de cette nouvelle perspective qui rend le véhicule de Renault un plus intéressant que les autres, ou tout du moins un peu plus original et plus sympathique.

L’un de ces atouts réside par exemple dans le fait que le modèle dispose d’une carrosserie et d’un vitrage permettant de diminuer la température entre l’intérieur et l’extérieur du véhicule. A cela s’ajoute une peinture qui n’absorbe pas de chaleur et qui n’en produit pas non plus. L’objectif étant de faire moins travailler la climatisation et par conséquent, d’éviter que la batterie ne dépense inutilement de l’énergie.

D’autres techniques viennent s’adjoindre toujours dans le but d’économiser au maximum la batterie. Ainsi, le constructeur français a greffé un panneau solaire sur le toit de la ZE afin d’alimenter son système de climatisation.

Par ailleurs, l’autre atout majeur de la ZE se trouve dans l’amélioration de l’aérodynamique du véhicule. Pour ce faire, certaines composantes de la voiture « traditionnelle » sont substituées au profit d’autres, à l’exemple de ces petites caméras, à la fois modernes et aérodynamiques, qui prennent la place des rétroviseurs. A l’instar de la climatisation, ces caméras sont aussi alimentées par le panneau solaire de la voiture.

La ZE possède également une autre spécificité puisque quelle n’adopte que des jantes pleines dans l’espoir d’améliorer la prise d’air de la voiture et par voie de conséquence, d’économiser toujours un peu plus d’énergie. Tout ceci est d’autant plus indispensable puisque le poids du véhicule est assez conséquent : la ZE dépasse les 1500 kg.

Toujours dans un souci de gestion de l’énergie, la ZE offre un choix de conduite optimal grâce à sa technologie embarquée. En effet, cette dernière indique la localisation des bornes où l’on pourra recharger la batterie.

Tel qu’il a été dit précédemment, le véhicule est assez lourd. La motorisation dispose à cet effet de 95 CV pour faire avancer le « beau bébé ». Ses mensurations sont de 3,9 m pour la longueur, 1,7 m pour la hauteur, 1,8 m pour la largeur. Quant à son empattement, il est de 2,4 m, ce qui fait de lui une voiture essentiellement destinée à la population de la ville.

La batterie de la ZE est en lithium-ion, comme chez beaucoup de constructeurs. Le concept est le fruit de la collaboration du constructeur français avec le Japonais Nissan. Cette voiture est un symbole de modernité et constitue un signal fort pour les clients qui s’interrogent sur le choix de Renault pour l’avenir. L’objectif de la marque – partagé par un grand nombre de constructeurs – étant de disposer dans un future proche d’un parc de véhicules électriques performants et accessibles au grand public. Conçu sur la base du Kangoo Be Bop, la Renault ZE marque l’avenir de Renault face à la problématique de la pollution, de l’émission de gaz à effet de serre ainsi que de l’épuisement inexorable des énergies fossiles. La ZE a été vu pour la première fois lors salon de l’automobile de Paris en 2008.